#Sport MPB : victoire écrasante à Dijon !

MPB : victoire écrasante à Dijon !

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
MPB : victoire écrasante à Dijon !
Publié le 08/10/2018 | Sport

Les hommes de Jean-Luc Monschau ont remporté une écrasante victoire samedi à Dijon (53-98) pour le compte de la cinquième journée de N2D.

Notre photo: Arthur Ekani, ici à la lutte avec l’artilleur du WOSB Valentin Correia, a été élu homme du match par les supporters du Kop2001. (photo archives Jean-Laurent Soltner)

Sans ses pivots attitrés Bacasso Minté et Ismaïl Soussi, toujours blessés, notre équipe fanion prend un départ canon samedi à Dijon face à une CTC regroupant la JDA et Dadolle Dijon 21. Après l’ouverture du score signé Marx pour les Dijonnais, Raheem May Thompson, Arthur Ekani et surtout Lucas Plasse, qui inscrit deux paniers primés, infligent un 0-12 à leurs adversaires, 2-12 à la 4e. Déboussolés, les locaux tentent de réagir mais leur escarcelle reste famélique, 8-17 à la 8e. Johan Grebongo se charge de réduire à néant leurs espoirs de retour avant la première sirène, 8-23. Munoz, Top, Denderes et Marx sonnent la révolte bourguignonne, 15-25 à la 14e. Mais ce n’est qu’un feu de paille. Quentin Diehl et ses coéquipiers font subitement feu de tout bois en attaque, s’imposent au rebond et sont intraitables en défense. Résultat, après un incroyable 0-23 en six minutes, ils scellent déjà l’issue de la partie (15-48 à la 20e). Seule petite ombre au tableau, Raheem May Thompson compte trois fautes à son passif avant la mi-temps, sifflée sur le score de 17-48.

« Juste improbable »

Les supporters locaux ne sont pas au bout de leur peine. Après un bon passage de Naltet, leurs favoris boivent la tasse et encaissent un 0-14 signé Quentin Diehl, Arthur Ekani, Marvin Sarkis et Valentin Moroni (26-69 à la 27e). Jean-Luc Monschau ouvre son banc, tout baigne pour des Bleus qui maîtrisent les débats. Dijon se lance dans un baroud d’honneur et réduit quelque peu l’écart, 43-78 à la 35e. Vingt-trois ans après sa première sortie en championnat de France, Mathieu Gitta peut fouler le parquet des Lentillères. Quentin Diehl, Lucas Plasse et Valentin Moroni, lui aussi venu du banc, alimentent la marque en périphérie. L’écart culmine à 45 unités après deux lancers francs transformés par Lucas Plasse (meilleur marqueur de la rencontre avec 22 points), 51-96 à la 40e. La troupe de Jean-Luc Monschau remporte la plus large victoire de son histoire en Nationale 2 sous les vivats de sa bruyante cohorte de supporters.

« Il n’y a trop rien à dire quand tout se passe bien » résume le technicien mulhousien-pfastattois. « On a pris le match par le bon bout avec de la réussite à trois points (15 paniers et 6 marqueurs différents). Les tirs ont été bien sélectionnés et on a également bien défendu. Le score est là, ça ne sert à rien de se gargariser, c’est juste improbable. Au bilan comptable, le résultat est le même si tu l’emportes de deux points. Je céderais bien 5 paniers à trois points de ce match à celui de Maubeuge (sourires). C’est une bonne chose d’avoir gagné ici avant d’accueillir samedi prochain une équipe de Lons qui fait un bon début de parcours en ayant surtout tenu tête à Cergy ».

JL-S

La fiche technique:

CTC Dijon Da Dijon 21 – Mulhouse-Pfastatt BA 53-98.

Dijon, gymnase des Lentillères.

Les quart-temps : 8-23, 9-25 ; mi-temps 17-48 ; 17-25(34-73), 19-25.

Arbitres: M. C. Funfrock et Mme E. Gueydan.

CTCD: 21 paniers dont 4 à trois points (Top 2), 7 lancers francs sur 12 ; 20 fautes personnelles. Les points: Tessier Ga. 4, Marx 3, Boyer 1, Lambert 6, M’Baye 10 puis Naltet 9, Cornu 1, Denderes 5, Munoz (cap.) 4, Top 10. Entraîneur: Rollet, assisté de Tessier Gi.

MPBA: 33 paniers dont 15 à trois points (Plasse 6), 17 lancers francs sur 19 ; 14 fautes personnelles et une antisportive (May Thompson). Les points: Plasse 22, May Thompson 15, Diehl (cap.) 21, Grebongo 11, Ekani 12 puis Sarkis 4, Moroni 8, Willig 5, Gitta. Entraîneur: Monschau.

 

#Vidéos

En savoir plus

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.